De retour à l'association

Publié le 15 Septembre 2008

J'ai repris mon activité à l'association des "Blouses roses" hier après-midi. Comme j'étais contente de reprendre, de retrouver Véronique, l'éducatrice pour enfant et surtout les enfants.

Il y en avait beaucoup hier. Nous avions des enfants de un mois à 15 ans.

Nous avons commencé à faire des décorations pour les fêtes de Noël et c'était génial. Nous avons peint des étoiles en pâte à sel, des glands, pommes de pin et autres trésors trouvés dans la nature. Nous avons confectionné des petits paniers avec des boîtes à oeufs qui serviront à décorer la table du goûter de Noël avec un chocolat dans chaque panier qui seront disposés à côté des assiettes.

Et au cours de ces activités, j'ai fait la connaissance de Quentin qui à 7 ans n'avait pas sa langue dans sa poche avec une petite bouille à la poil de carotte, trop marrant. Entré au CP, il était triste de ne pas avoir retrouvé ses copains et copines qui "ont pris" de nouveaux copains dans leur nouvelle classe. Je lui ai dit que lui aussi aller avoir de nouveaux amis... il n'en était pas sur car "personne ne voulait de lui". J'ai ri et lui ai dit que ça n'était pas possible tellement il est adorable avec sa bouille pleine de tâches de rousseur et ses beaux yeux bleus...

Il y avait aussi Madison, fillette de 11 ans et demi issue d'une communauté des gens du voyage. Nous avons beaucoup discuté, c'est une fillette intéressante et intéressée. Elle m'a expliqué qu'elle n'allait peut être pas à l'école comme tous les enfants, mais que ses parents refusaient qu'elle soit sans apprendre. Alors elle suit des cours par correspondance qui l'aide à s'épanouir. Sa maman l'initie, elle et ses frères et soeurs, aux activités manuelles et cette petite à un amour des gens incroyable ! Toujours un mot gentil pour les enfants qui l'entourent, un rire qui fuse de ci, de là et un sourire ensoleillé. Elle avait du mal à retenir mon prénom, alors elle m'a demandé si elle pouvait m'appeler "Rose". De par la couleur de ma blouse peut être mais surtout parce qu'elle avait lu le mot rose sur mon badge et trouvait que cela me va bien. Et sans le savoir cette petite m'a touché car en m'appelant Rose, elle m'a fait pensé à l'héroïne du roman d'Eric Emmanuel Schmidt qui s'appelle Rose et qui apporte du bonheur aux enfants et c'est avec cette héroïne que j'ai connu l'action des "Blouses Roses". Cette petite veut devenir esthéticienne et je souhaite qu'elle réalise son désir de l'être.

Et enfin, entre deux, j'ai été materné un petit Aymeric, petit garçon d'un mois, le temps que son papa aille téléphoner pour donner des nouvelles à sa famille. Il était rassuré de partir et de savoir son fils en compagnie de quelqu'un. Toutefois, quand je suis avec les tous petits, je regrette que nous n'ayons pas le droit de les prendre dans nos bras.

Le temps a passé très vite comme à chaque fois, et je suis pressée d'arriver à la fois prochaine pour de nouvelles rencontres.

Rédigé par Sissipaillette

Publié dans #Les blouses roses

Repost 0
Commenter cet article

Danielle 25/11/2008 23:18

Sissi, je t'admire de t'investir dans cette association et d'y prendre un tel plaisir. Pendant 7 ans mon mari et moi allions deux fois par semaine dans une maison de retraite et les personnes âgées nous connaissaient et il fallait partager notre temps avec tous car ils y prenaient un plaisir évident, nous les promenions dans le parc en poussant leur fauteuil roulant, ou en les tenant par la main nous les faisions marcher pour les plus valides, de tant à autre nous mangions avec eux. Au décès de ma maman je n'ai pas pu y retourner car elle les connaissait tous et elle était ravie de discuter avec eux. J'y suis retournée trois fois mais chaque fois j'étais démolie par le chagrin alors j'ai arrêté sur les conseils de mon médecin. Le temps apaisera peut être la peine mais c'est très dur. Bises amicales et bravo pour ton action. Danielle